Can Gio, excursion d’une journée à côté de Saïgon

J’avais entendu parler de l’île de Can Gio comme étant une destination sympathique pour s’éloigner une journée de Saïgon durant les week-ends. C’est un endroit prisé par les Vietnamiens pour déguster des fruits de mer frais et bon marché.

C’est aussi une mangrove classée réserve naturelle et de biosphère par l’Unesco. Au niveau touristique, Can Gio est connu pour l’île aux singes (Monkey Island) où l’on peut voir plus de 1000 singes en liberté et visiter une ancienne base militaire au milieu des palétuviers.

Can Gio n’est qu’à 40 kilomètres au sud-est de Saïgon, mais comme je ne suis pas un grand fan des longues distances en scooter, j’y suis allé dans le cadre d’une excursion avec une agence de tourisme du quartier routard, The Sinh Tourist aussi connue sous le nom de Sinh Café.

Au programme, visite de la plage de sable noir de Can Gio, découverte de l’île aux singes et tour en bateau dans la mangrove.

La plage de Can Gio

Pour se rendre à Can Gio il faut d’abord aller prendre le ferry au sud  du district de Nhà Bè, au bout de la rue Huỳnh Tấn Phát. Le terminal s’appelle le ferry Bình Khánh. Pour ceux qui préfèrent les transports en commun, il est accessible avec le bus numéro 20 au départ de Bến Thành.

C’est une courte distance à parcourir, mais il faut attendre longtemps avant de pouvoir embarquer dans le ferry. Il vaut mieux donc éviter de se rendre à Can Gio durant les jours de grande affluence comme les fêtes nationales ou les vacances.

À la descente du ferry l’ambiance change radicalement par rapport à la turbulente Ho Chi Minh ville. On descend du bateau et tout de suite on se sent à la campagne.

Il faut prendre une longue route droite au milieu de la jungle pour arriver à la plage de Can Gio. Contrairement à Saïgon il n’y a aucun réparateur de scooter tout au long de cette route. Il ne vaut donc mieux pas tomber en panne ou crever un pneu durant ce trajet.

La plage est un endroit très fréquenté et apprécié des Vietnamiens. Le jour où j’y suis allé, elle était noire de monde. La plage en elle-même est assez sale et polluée. L’eau noire et boueuse ne donne pas envie de s’y baigner ni même d’y tremper un orteil.

plage can gio

En revanche c’est un bon endroit pour manger des fruits de mer et boire des bières entre amis. Ainsi on peut louer des transats autour d’une table à la journée, s’installer et se détendre.

can gio plage

Ambiance vietnamienne garantie avec de la musique à fond, des vendeurs ambulants et des fruits de mer volonté !

fruits de mer

L’île aux singes

Après un déjeuner inclus dans l’excursion, le tour a continué sa route en direction de l’île aux singes.

L’île aux singes est en fait un complexe touristique regroupant :

  • un petit musée sans trop d’intérêts
  • la réserve naturelle où l’on peut observer des singes, des crocodiles et d’autres animaux sauvages
  • la base militaire de Rung Sac

J’ai bien aimé cette réserve naturelle où l’on peut se promener dans la mangrove. Il y a de nombreux singes en liberté et l’endroit offre un véritable bol d’air loin de l’atmosphère polluée de Saïgon.

Il y a beaucoup de monde au début du parc, mais l’endroit est en fait immense et on peut s’enfoncer dans la mangrove assez facilement. On peut se retrouver rapidement seul au milieu de la nature.

Il y a beaucoup de singes en liberté.

singe can gio

Le tour incluait une balade en bateau dans la mangrove avec un arrêt à la base de guérilla de Rung Sac. Le tour en bateau est agréable. La mangrove de Can Gio est magnifique et bien conservée. Il y a de nombreux palétuviers plongeant leurs racines dans la rivière.

bateau ile aux singes

La base de Rung Sac est isolée dans la mangrove. On y trouve des cabanes sur pilotis et des mannequins reproduisant des scènes de ce qu’on put vivre les combattants sur place. Can Gio a été le théâtre de combats durant la guerre du Vietnam et servait de base arrière pour la guérilla.

The Sinh Tourist ou Sinh Café

Sinh Café est une agence de tourisme premier prix bien connue des guides touristiques et des routards cherchant à voyager à moindre frais. Cette agence a été victime de son succès et comme souvent au Vietnam d’innombrables agences portant le même nom sont apparues afin de profiter de sa renommée.

Il est maintenant difficile de savoir où se trouve la vraie agence Sinh Café ou le vrai site Web, si bien qu’ils ont carrément préféré changer de nom.

Ainsi l’agence s’appelle aujourd’hui The Sinh Tourist.

C’était la première fois que je passais par cette agence pour une excursion. J’ai payé 549 000 VND (un peu plus de 20€) par personne pour le tour avec le déjeuner et l’entrée à l’île aux singes et le tour en bateau.

Le guide était sympa, mais vraiment pas professionnel, il a perdu un groupe de Coréens à l’île aux singes. Le bus offrait des petites places et n’était pas très confortable mais tout compte fait, pour le prix, il ne faut pas s’attendre à du grand luxe.

Voici les coordonnées officielles de TheSinhTourist :

246 De Tham, D1, HCMC
www.thesinhtourist.vn

De nombreuses agences et hôtels vendent le même tour un peu partout dans la ville, il y a des versions un peu plus haut de gamme, en bateau par exemple.

En conclusion j’ai trouvé cette sortie intéressante, mais je ne pense pas retourner à Can Gio un jour. L’eau boueuse de la plage de sable noir ne justifie pas la longue attente pour prendre le ferry.

Si vous souhaitez faire une excursion d’un jour à partir de Saïgon, je pense qu’il vaut mieux aller visiter les tunnels Cu Chi, se baigner à Vung Tau ou encore aller voir un petit bout du delta du Mékong à Ben Tre.

Autres articles:

Vous avez apprecié cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !

En cliquant sur les boutons ci-dessous, vous pouvez partager cet article sur Google +, twitter ou facebook. Merci d'avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*