Comment trouver une bonne idée de commerce à ouvrir à Saigon

Nous sommes nombreux après un premier voyage au Vietnam à attraper le virus et à vouloir retourner dans ce beau pays. Il y a aussi ceux qui ont des origines Vietnamiennes et qui voudraient découvrir leurs racines. On scrute alors les comparateurs de vols tous les jours en espérant trouver un billet pas cher et on cherche un moyen de venir s’installer ici.

La plupart pense alors à ouvrir un commerce au Vietnam comme une petite boutique ou un restaurant. C’est un rêve que nourrissent beaucoup de français désirant venir vivre à Saigon. On se dit qu’un petit capital en France ouvre beaucoup de possibilité grâce à la différence du coût de la vie. On sait aussi que l’on ne s’improvise pas entrepreneur comme ça.

Il faut donc bien préparer le terrain. La chose la plus importante est certainement de trouver la bonne idée de commerce à monter au Vietnam.

Qu’est ce qui caractérise une bonne idée de commerce ?

Je ne suis pas un professionnel du commerce mais j’ai bien réfléchi au sujet et il y a quelques questions évidentes à se poser:

Y a-t-il de la demande ?

Il faut déjà que le produit attire des clients. Par exemple, est-ce qu’une fromagerie est une bonne idée ? A priori non car les Vietnamiens n’aiment pas le fromage. En plus c’est un produit de luxe, très cher.

fromagerie vietnam

D’un autre coté, les expatriés français en sont friands. Donc une fromagerie de luxe à Thao Dien pourrait marcher. Le rayon fromage d’Annam shop dans le district 1 marche bien d’ailleurs.

Y a-t-il de la concurrence ?

Il faut savoir que les grands groupes sont déjà très bien installés à Saigon. Un jour un lecteur m’a demandé si une boutique de parfum était une bonne idée.

On trouve tous les produits de luxe dans les nombreux centres commerciaux du centre ville. Il est a mon avis impossible de venir les concurrencer sur ce terrain.

Est-il facile de copier le concept ?

Un des gros problèmes au Vietnam est celui de la propriété intellectuelle. Si un commerce marche dans une rue il sera recopié très rapidement par un vietnamien en moins cher et il n’y a aucun moyen de protéger son idée.

Quel est votre atout par rapport à un Vietnamien ?

Les commerces étrangers sont plus sévèrement taxés que les commerces Vietnamiens. Pour s’en sortir il faut donc offrir un véritable savoir faire et un atout marketing. Un exemple de mauvaise idée est de se lancer dans le commerce du riz.

C’est le domaine de prédilection des Vietnamiens. Comment un étranger pourrait tirer son épingle du jeu dans ce milieu hyper compétitif et organisé depuis des millénaires ?

Des expatriés qui réussissent, l’exemple de Leon King.

Il y a de nombreux expatriés qui réussissent à créer leur commerce au Vietnam. Bien souvent ce sont des entrepreneurs aguerris qui ont déjà beaucoup de réussite dans leur pays d’origine.

Je vais vous parler d’un exemple que je connais bien, celui de Leon King. Je suis un de ses clients de la première heure et j’ai eu l’occasion de discuter un peu avec lui.

Leon King est une entreprise monté par un expatrié allemand. Il fabrique des saucisses allemandes au Vietnam et les vend sur le trottoir. Son entreprise marche plutôt bien et c’est un bon exemple de négoce. En quoi son idée est-elle bonne ?

commerce vietnam

La demande de nourriture de rue est énorme a Saigon. Les gens ont pour habitude d’aller faire un tour le soir pour prendre l’air et de grignoter un petit encas dans la rue. En plus les saucisses allemandes (xúc xích Đức) sont réputées içi et appréciées.

Son commerce remporte un véritable succès et il vendrait jusqu’à 400 saucisses par jour.

Grâce a son savoir faire (c’est une recette de famille), il fait des saucisses excellentes. Il importe des ingrédients directement d’Allemagne. En plus il a fait un gros effort de marketing (uniforme, site web, publicité dans les journaux…).

Il y a de nombreux vendeurs de saucisses qui ont ouvert autour de son emplacement mais leur saucisses ne sont pas aussi bonnes et tout le monde veut acheter la qualité allemande.

Et moi, est-ce que j’ai trouvé une bonne idée de business ? Ma réponse est non et je cherche encore. Pour l’instant j’ai un emploi salarié qui me convient. J’aviserai plus tard si je trouve une bonne idée.

Autres articles:

Vous avez apprecié cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !

En cliquant sur les boutons ci-dessous, vous pouvez partager cet article sur Google +, twitter ou facebook. Merci d'avance !

21 réflexions au sujet de « Comment trouver une bonne idée de commerce à ouvrir à Saigon »

  1. Oui,cherche lentement mais sûrement.
    ici en France ce sont les cigarettes électroniques qui fonctionnent bien.Il y a bcq de magasins qui se montent et je vois des collègues de travail qui en ont.

    • Je suis du genre prudent et peut être un peu trop. Il y a beaucoup de gens qui foncent et réussissent. Enfin je manque d’expérience encore.
      Oui on m’a parlé de cet engouement pour les cigarettes électroniques. C’est difficile à comprendre vu du Vietnam 🙂

        • Bonjour, je suis de passage au Vietnam et je voudrais savoir où je peux trouver un magasin de cigarettes électroniques à Saïgon ? Etant française, je pense que ce serait une bonne idée d’ouvrir ce genre de commerce.
          Merci pour votr réponse.
          A plus tard. Valérie

  2. Hello,

    nous faisons comme Leon King, on fabrique les pizzas à la maison où nous sommes équipé d’un vrai four pizza et nous les vendons sur une chariote dans la rue et à la sortie des écoles les gamins veulent tous leur part de pizza. Avantage, pas de local à louer, peu d’investissement, des prix bien plus abordables que dans les chaines et une culture et un savoir faire qui rend la concurence plus difficile
    Les salles de fitness et de muscu sont aussi très en vogue
    les commerces de broderie aussi mais là la concurence est sévère
    on a emmené de France des triplettes pour la pétanque, espérant re introduire ce sport mais c’était juste pour le fun

  3. j’arrive a saigon le 2 février pour un premier séjour de 3 semaines …ma femme est d’origine vietnamienne et ce sera pour elle également une première, j’ai entendu dire que le vin était vendu très cher ici…. étant dans le business du vin, pensez vous que je puisse charger mes valises de bonnes bouteilles…et trouver des clients ?

    • Trouver des clients ne devraient pas être difficile par contre vous ne passerez pas la douane. La limite est à vérifier mais je crois que c’est 2 bouteilles. Je vous prends une St Estèphe et une Côte de Nuits.

  4. Nous avons pour projet ma fiancée et moi de reprendre une petite affaire type guest house qui tourne déjà en front de mer type Na thrang, Phu quoc, Con dao. Est ce un projet viable ou bien risque d’asphyxie de taxes gouvernementales? A savoir que le projet est de creer une entreprise 100% étrangères ou les taxes sont apparament plus élevées qu’avec un associé Vietnamien.

    • Oui c’est viable, il y a des français qui ont des affaires de ce genre. Apres c’est plutôt au nom de l’épouse Vietnamienne il me semble.

  5. Bonjour à vous tous,
    Je m’appelle thaïs d’origine vietnamienne âgée de 20ans, habitant toujours en France depuis l’âge de 7 ans. Depuis quelques années mon rêve c’est d’ouvrir un business au Vietnam Saigon si possible, surtout dans le domaine de la restauration car j’ai pu faire des études là dedans avec mon conjoint ou autre si apporté de main. J’ai su que desormé nous pouvons avoir deux nationalités c’est à dire Française et Vietnamienne. Ce qui pourrait m’arranger car si je souhaite ouvrir quelque chose au Vietnam je ne serai pas obligé de m’associer avec un ou une vietnamienne je pense. Le seul bémol je ne parle plu vietnamien je l’ai perdu très jeune. Comme je n’y connais rien dans ce qui est d’ouvrir un business, les papiers administratif, les gens de confiance, ect.. Je souhaiterai avoir quelque renseignement svp. Merci 🙂

    • Bonjour,
      Tout d’abord, il faudrait vous adresser à l’ambassade du Vietnam à Paris pour voir si vous pouvez récupérer la nationalité et si elle vous permet d’ouvrir un business ici car il y a des subtilités.
      Autrement il faut s’adresser aux administrations directement, c’est risqué de passer par des intermédiaires.

  6. Bonjour.
    L’idéal de de vendre en France des affaires produits au Vietnam. C’est ce nous avons fais avec ma femme (d’origine vietnamienne) après avoir tenu un hôtel au Vietnam. Nous avons créé une société de confection au Vietnam et une société de distribution en France. Nous partons maintenant sur de nouveau horizons outre atlantique. Pour cette raison nous avons déjà vendu notre société au Vietnam. Il nous reste la partie Française à vendre ou il ne serait pas difficile de trouver un fournisseur au Vietnam (nous avons les contacts). Il faut avoir la fibre commerciale et parler les deux langues.

  7. Bonjours pour ouvrir une école de jiujitsu brésilien d art martial sa pourrais fonctionner et ma femme en temp qu infirmière en psychiatrie ???

    • Bonjour,
      Une école d’art martial pourquoi pas. Ici l’art martial local est le Vovinam et j’ai vu des écoles de Muay Thai. Des indiens enseignent le Yoga aussi.
      Mais infirmière en psychiatrie, pour une étrangère, ça va être difficile. Les infirmières sont toujours vietnamiennes.

  8. bonjour, j’ai eu une idée qui m’a interpelé je voudrai savoir quel est le marché du cycle véhicule à deux roues vélos (vtt ou motos en grosses cylindrées ce que l’on retrouve en europe) sachant que lorsque je regarde les reportages de ce pays, je constate les vietnamiens circulent avec des moyens de transport un peu vétustés, est-il possible d’ouvrir un commerce dans cette voie pour un européen?

    • Bonjour,
      Le marché des 2 roues est énorme au Vietnam puisque le scooter est le principal moyen de locomotion. Il y a certainement des niches à prendre, mais Ducati, Harley Davidson et motos japonaises sont déjà là.

  9. Bonjour pour le moment je suis au Vietnam que pensez-vous sur le fait d’ouvrir une friture au Vietnam pensez-vous que le vietnamien apprécierait la spécialité friture belge

    • Bonjour,
      Oui, pourquoi pas, tous le monde aime la friture belge !
      Apres il faudrait tester pour voir si ça marche et voir si vous pouvez être rentable.
      Les moules frites ça marche, c’est sûr, quelques restaurants français en proposent déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*